Nomadisme

FINIE LA NOMAD LIFE?

Par le 4 janvier 2020

Vous le savez si vous nous suivez, l’envie et le besoin commençaient à se faire sentir de par et d’autres pour plus de stabilité! C’est un comble : moi qui suis agoraphobe depuis mes 17 ans, moi qui ne parvenais pas à sortir de chez moi sans la peur au ventre, c’est désormais moi à qui cette vie faite de changements mensuels va le plus manquer! ^^

Les enfants ont hâte de trouver un petit cocon pour pouvoir avoir des copains, des activités autres qu’avec nous, leurs vieux. Christophe a hâte de se modeler un espace travail au calme pour pouvoir avancer dans ses milliards de projets sans penser au prochain déménagement une fois qu’il commence à trouver un rythme. Bref, chacun va sûrement y trouver son compte.

Nous partons donc un mois pour commencer au Portugal, en-dessous de Lisbonne, sous Setubal pour ceux qui connaissent le pays. Un mois qui va nous permettre, sur place, de chercher en agence de location ou par des contacts, une maison pour le reste de l’année.


Un mois ici dans cette maison en Alentejo

Cette maison le mois prochain, qui va nous accueillir, sera je pense, celle qui ressemble beaucoup à ce que l’on cherche. De l’espace, un extérieur de folie, une vue sur la campagne de l’Alentejo, et surtout une ferme à côté.


Des chevaux, entre des dizaines d’autres animaux

Cette proximité avec des animaux à cajoler, à s’occuper, faisait vraiment partie des points essentiels à notre bien-être. Sûrement y aura-t-il aussi des produits à la vente (je l’espère!) et consommer bien fait aussi partie de mes souhaits sur du long terme.Le seul critère qui sera à mon avis encore absent, ce sont des copains pour nos enfants. Peut-être dans la ferme y aura-t-il d’autres enfants, on croise les doigts, mais rien n’est moins sûr… Nous verrons.

En attendant, nous errons de maison en maison, de gîte en gîte. Quelle vie de patachon. Les prix étant ce qu’ils sont en France, c’est toujours un véritable casse-tête pour nous loger. Heureusement, nos amis de Monnières Johann et Emilie (connus grâce à Airbnb lors de notre retour en France il y a deux ans) nous ont hébergés une semaine, puis nous avons trouvé deux gîtes près de Chartres, entre deux nuits dans la famille à Christophe.


Chez nos amis à gauche, puis les deux gîtes où nous commençons l’année



Noël s’achève mais nous prolongeons l’ambiance devant les maisons décorées

Encore quelques jours et nous repartirons vers le Portugal.
Je suis pour ma part autant excitée qu’il y a 4 ans avant de partir pour cette destination qui était notre première à l’époque, le stress en moins!

C’est agréable de vivre cela. Sans se soucier de la route, et de ce qui pourrait arriver, sans stresser ou anticiper un éventuel problème. Juste profiter de l’instant, de ces derniers jours auprès des familles et copains, en rêvassant devant les maisons encore décorées de mille lumières.

J-7 : vite vite vite, on y arrive presque!

Fini en tout cas de bouger chaque mois. Du coup, finie la nomad life? Pas vraiment. En fait, nous comptons trouver un endroit où nous poser presque un an, voire plus, mais cette maison, si elle est louée pour l’été deux mois, quelques semaines au printemps, eh bien, tant mieux. Cela nous permettra de repartir vers d’autres lieux, d’autres destinations, comme nous l’avions fait pour Malte en avion.


On ne dit pas adieu aux voyages et aux découvertes, ce peut-être une bonne alternative entre vie tranquille, et voyages de temps en temps. Nous verrons si ce rythme nous convient mieux…

A bientôt, sous le soleil portugais!
Muriel

TAGS
RELATED POSTS
AgoTrip
Au Portugal

Catégories