Définition de l’agoraphobie

L’agoraphobie est souvent à tort, apparentée à l’unique peur de la foule. En effet, si une personne atteinte d’agoraphobie redoute le monde, elle est avant tout effrayée par la fréquentation de lieux publics, ou espaces dont elle ne peut s’échapper, ou être secouru facilement en cas de difficultés. Ainsi, dans les cas les plus sévères, une personne souffrant d’agoraphobie se retrouvera dans l’incapacité de sortir de chez elle, et évitera toutes les situations redoutées (fréquentation de lieux publics). Il s’agit d’un véritable handicap dans la vie quotidienne. Elle toucherait près de 2% de la population, et le plus souvent des femmes.

L’agoraphobie se manifeste par des attaques de peurs paniques : excès d’anxiété qui se développent aussi bien dans des lieux isolés que fréquentés.

L’agoraphobie peut se soigner par le biais d’une thérapie comportementale (par le biais d’exercices d’imagination, puis en se mettant dans des situations concrètes) . Dans 80% des cas, la thérapie comportementale est un succès.

Les symptômes de l’agoraphobie :

– vertiges ou perte d’équilibre
– difficultés respiratoires
– tremblements
– bouffées de chaleur
– peurs déraisonnées
– peur de mourir